11 Mars 2020

Biographie

Thomas Pesquet est le 10e astronaute français à être allé dans l’espace. Entre novembre 2016 et juin 2017, il a séjourné 196 jours dans la Station spatiale internationale dans le cadre de la mission Proxima. Son prochain décollage vers l'ISS est prévu fin 2021.
prx2_thomas_pesquet_with_saxophone_in_cupola.jpg

Crédits : ESA/NASA. 

 

Formation

  • Thomas suit une classe préparatoire aux grandes écoles au Lycée Pierre Corneille de Rouen, dont il sort en 1998.

  • Thomas intègre l’École nationale supérieure de l’aéronautique et de l’Espace (Supaéro) de Toulouse. Il passe sa dernière année de formation à l’École polytechnique de Montréal (Canada) dans le cadre d’un programme d’échange d’étudiants. Il est diplômé en 2001, spécialité Conception et contrôle des satellites.

  • Pilote privé passionné, il passe en 2004 le concours de pilotes cadets d’Air France. Sélectionné, il interrompt ses débuts professionnels au CNES pour suivre la formation des pilotes Air France. En 2006, il obtient sa licence de pilote de ligne.

  • En janvier et février 2018, il suit une formation de 7 semaines au pilotage de l’Airbus A310 ZeroG chez Airbus et Novespace à Toulouse et devient l'un des rares pilotes en Europe qualifier pour réaliser des vols paraboliques. 

A 3 ans, Thomas s'imagine déjà dans une navette spatiale... en carton. Crédits : Thomas Pesquet.

Débuts professionnels 

  • D'avril à septembre 2001, Thomas effectue son stage d’ingénieur chez Thales Alenia Space à Cannes, où il développe un outil de conception de système satellitaire.

  • A partir d’octobre 2001, il travaille comme ingénieur en dynamique des satellites pour des missions de télédétection chez GMV S.A. à Madrid (Espagne).

  • De 2002 à 2004, Thomas travaille pour le CNES en tant qu’ingénieur de recherche sur l’autonomie des missions spatiales. Il est également chargé d’étudier le concept du futur segment sol européen et l’harmonisation des technologies spatiales en Europe. Il est l’un des représentants du CNES auprès du Comité consultatif pour les systèmes de données spatiaux (CCSDS), où il travaille sur le soutien mutuel entre les agences spatiales internationales.

  • En 2006, il débute sa carrière de pilote chez Air France. Avec plus de 2300 heures de vol à son actif sur des avions commerciaux, il devient instructeur sur A320.

Thomas en formation sur un Airbus ZéroG en février 2018 à Bordeaux. Crédits : Novespace/Airbus.

UN Astronaute européen

  • En 2008, l’Agence spatiale européenne (ESA) lance une nouvelle campagne de recrutement d’astronautes. Thomas présente sa candidature. En mai 2009, il est sélectionné parmi plus de 8 000 candidats. Il est le plus jeune des 6 candidats retenus pour faire partie du Corps européen des astronautes.

  • De septembre 2009 à novembre 2010, Thomas reçoit une formation initiale au Centre des astronautes européens (EAC) à Cologne en Allemagne. Il suit ensuite un entraînement technique et opérationnel complémentaire en Europe, Russie et aux États-Unis, sur le véhicule Soyouz, les combinaisons spatiales américaine et russe, les systèmes de la Station spatiale internationale (ISS)... Il apprend le russe et réalise des stages de survie. En parallèle, il travaille comme responsable des communications avec les astronautes pendant les vols (Eurocom). Il est également chargé de futurs projets à  l'EAC, notamment de la mise en place de la coopération avec de nouveaux partenaires comme la Chine.

  • En mars 2014, Thomas est affecté à une mission de 6 mois à bord de l'ISS : la mission Proxima.

  • Le 17/11/2016, Thomas décolle du cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) à bord du vaisseau Soyouz MS-03 avec 2 autres astronautes de l'expédition n°50 : le russe Oleg Novtiski et l’américaine Peggy Whitson. Le vaisseau s’amarre à l’ISS le 19/11/2016 après 48h de manœuvres orbitales.

  • Durant son séjour dans l’ISS, Thomas partage son temps entre la maintenance de la station et la réalisation d'une centaine d'expériences scientifiques, dont 7 expériences proposées par le CNES ainsi que d’autres expériences européennes suivies par le CADMOS de Toulouse. Il effectue 2 sorties extra-véhiculaires le 13/01/2017 et le 24/03/2017. Thomas réalise de nombreuses photos qu’il partage sur les réseaux sociaux. 

  • Le 02/06/2017, Thomas quitte l’ISS après 196 jours passés à bord. Il atterrit dans les steppes du Kazakhstan avec son collègue russe Oleg Novtiski.

  • Depuis son retour, Thomas – fonctionnaire de l'ESA – est chargé de tâches techniques au au Centre des astronautes européens à Cologne, de missions de représentation et d'actions de communication afin de faire partager son expérience avec le plus grand nombre. Il a aussi suivi des cours pour apprendre le chinois. Il a piloté l'Airbus A310 Zero G pour des vols paraboliques scientifiques et des baptêmes d’apesanteur.

  • En janvier 2020, Thomas est assigné à une 2e mission de 6 mois dans l'ISS, avec un décollage prévu pour le 2e semestre 2021 depuis Cap Canaveral en Floride à bord d'un vaisseau spatial Space X ou Boeing. Retour à l'entraînement dès la fin du confinement...

2014 : Thomas est assigné à la mission Proxima. Crédits : ESA.

Thomas dans le laboratoire européen Columbus de l'ISS en 2017. Crédits : ESA/NASA.

1ère sortie extra-véhiculaire pour Thomas le 13/01/2017. Crédits : NASA.

Hobbies

Thomas est ceinture noire de judo et aime pratiquer le basketball, la course à pied, la natation, le squash et des sports d’extérieur comme le VTT, le kite surf, la voile, le ski et l’alpinisme. Il a également beaucoup pratiqué la plongée sous-marine et le parachutisme. Il aime aussi jouer du saxophone, lire et voyager.  

THOMAs, expert des réseaux sociaux 

Durant son séjour dans l'ISS, Thomas a partagé ses émotions, son quotidien dans la station et ses clichés de la Terre sur les réseaux sociaux. Il a répondu aux questions de lycéens, chanté avec les Enfoirés, lancé un concours d'écriture,... Le tout de manière humble et simple. Il continue à être actif !

Suivez Thomas sur : 

Publié dans : 
A propos de :