6 Septembre 2016

A l'origine

La mission de Thomas a été baptisée Proxima, en hommage à l’étoile la plus proche de notre Soleil, ce qui perpétue la tradition française qui consiste à baptiser les missions des astronautes du nom d’une étoile ou d’une constellation. Le nom a été choisi parmi plus de 1 300 propositions reçues à l’occasion d’un concours organisé par l’ESA en 2015.

Le « x » de Proxima, placé au centre de l’écusson, symbolise l’étoile Proxima du Centaure. Il fait également référence à l’inconnu et au fait que Thomas sera le dixième astronaute français à se rendre dans l’espace. Les 3 lignes verticales de couleur forment la silhouette de la Station spatiale internationale et représentent la Terre, la Lune et Mars, tout en étant un clin d’oeil au drapeau français. Les traînées d’étoiles évoquent les futures missions habitées au-delà de l’orbite terrestre basse.



le choix du nom

Le nom a été choisi parmi plus de 1300 propositions reçues à l’occasion d’un concours organisé par l’ESA début  2015. C’est la proposition de Samuel Planas de Toulouse, 13 ans, qui a été retenue.

« À cause de sa proximité, on a souvent présenté Proxima Centauri comme la destination la plus logique pour un premier voyage interstellaire » explique Samuel, « mais Proxima rime aussi avec proximité et évoque l'idée que les vols habités ont des retombés directes pour les gens sur Terre.»

Publié dans : 
A propos de :