Ma valise pour l'espace !

En novembre 2016, Thomas Pesquet sera le prochain Français à s'envoler vers l'ISS. 

Comment un astronaute fait-il ses "bagages" pour un voyage dans l'espace ? Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il doit être rigoureux dans ses choix, car hors habillement et matériel de travail, il n'a droit qu'à 1,5 kg d'effets personnels ! 

L’occasion vous est donnée, comme à Thomas Pesquet, de réfléchir à ce que vous emporteriez dans pareilles conditions, pour une de ces missions spatiales de longue durée qui peut-être fera un jour atterrir un équipage humain sur Mars.

Dans le cadre de sa thèse de doctorat, Charlotte Poupon (voir encadré) mène une étude scientifique et s'interroge sur le bien-être lors des vols spatiaux dans le cadre des futures missions de longues durées, qui conduiront peut-être l'Homme sur Mars. 

Le CNES s'est associé à ce projet et vous propose ainsi d'y participer largement : pour ce faire, il vous suffit de constituer votre valise et de nous l'envoyer au moyen du formulaire ci-dessous !

Pourquoi un tel projet ?

S’interroger sur ce que des terriens emporteraient dans l’espace a un réel intérêt scientifique : comment optimiser l’adaptation psychologique des individus à ce voyage dans l’environnement spatial ?

Aussi, il y a un intérêt à s’interroger sur ce que les terriens emporteraient dans l’espace. Chaque chose dont nous nous entourons constitue une coquille symbolique renforçant notre ancrage aux lieux que nous traversons. Cet ancrage aux lieux est une composante importante de notre bien-être au quotidien.

Les astronautes qui quittent leurs familles, leurs amis, mais aussi la Terre, doivent recréer cette coquille intime et sensible dans laquelle, au sein du vaisseau spatial et avec leurs autres camarades de mission, ils pourront évoluer sereinement durant toute la durée de leur mission.
Comprendre aujourd’hui ce qu’est la coquille de l’Homme, c’est comprendre demain quelle sera la coquille de l’astronaute.


Charlotte Poupon. Crédits : Guilhem Boyer.

CHARLOtte POUPON

Charlotte Poupon est designer industriel et doctorante en géographie à l’Université d’Artois (Arras) et en neurosciences à l’Institut de recherche biomédicale des Armées (IRBA).

Elle travaille depuis 2010 sur les environnements isolés et confinés, extrêmes et inhabituels. A ce titre, elle a plongé quelques jours à bord du sous-marin nucléaire d'attaque L'Emeraude et a participé à une campagne d’été en Antarctique, ralliant la base antarctique Concordia par le raid antarctique terrestre soit 2400 km aller/retour en tracteur dans un convoi en totale autonomie pendant 3 semaines.

Plus tard, elle a été commandant d’une rotation de 2  semaines de la Mars Desert Research Station de la Mars Society dans le désert de l’Utah aux Etats-Unis. 

Depuis 2013, elle bénéficie d’une allocation doctorale co-financée par l’Université d’Artois et la Direction générale de l’armement (DGA).

Décrivez-vous nous votre valise !

COMMENT FAIRE votre valise ?

  • Choisissez vos objets en respectant les contraintes imposées (1,5 kg maximum, dans une boîte à chaussures)

  • disposez-les (joliment ! elles seront postées sur le compte Flickr du CNES) et photographiez-les vu d'en haut

Vous
Votre valise
Étalez tout le contenu de votre valise et prenez une photo vue d'en haut ! (format jpg, png, gif uniquement, max 2 Mo)
Objet 1
Vous pouvez ajouter jusqu'à 20 objets en dépliant les blocs ci-dessous. Pour chaque objet, et le plus important, décrivez-nous pour chaque objet les raisons de votre choix.
Saisissez ici le nom de votre objet
Décrivez ici les raisons de votre choix.